Installation de Ubuntu 18.04.3 LTS sur VMware Fusion et Conditions préalables pour l’installation de Cassandra.

VMware Fusion permet aux utilisateurs d’exécuter le système d’exploitation Windows et des centaines d’autres systèmes d’exploitation sur un Mac, sans le redémarrer.
VMware Fusion peut créer et exécuter un système d’exploitation « invité » (machine virtuelle) dans une fenêtre du système d’exploitation hôte. Dans cet article, nous donnerons une instruction avec des captures d’écran étape par étape pour montrer comment installer VMware Fusion avec un exemple d’installation du système d’exploitation Ubuntu 18.04.3 LTS. Nous expliquons également les Conditions préalables pour installer apache Cassandra.

L’objectif est d’expliquer toutes les étapes effectuées pour créer la machine virtuelle DMN01 et son image en format ovf sur Ubuntu 18.04.3 LTS.

Téléchargements et installation de la Machine Virtuelle

Notez que les instructions ici sont basées sur la dernière version de VMware Fusion actuelle Version 11.5.1. Si vous avez déjà installé une version antérieure de VMware Fusion, votre expérience peut être différente. Il est recommandé d’utiliser la dernière version de VMware Fusion pour éviter les problèmes. Le forum VMware Fusion est un bon endroit pour trouver une solution si vous voyez des problèmes.

  1. Acquisition et installation de VMware Fusion pour mac os.

https://my.vmware.com/en/web/vmware/info/slug/desktop_end_user_computing/vmware_fusion/11_0

  1. Téléchargez le fichier ISO de Ubuntu (64-bit Ubuntu 18.04.3 utilisé), à partir de http://www.ubuntu.com/download/desktop.

Configuration système recommandée :

  • Processeur 2 GHz dual core ou supérieur
  • 4 Go de mémoire vive
  • 25 Go d’espace libre sur le disque dur
  • Soit un lecteur de DVD ou un port USB pour le support du programme d’installation.
  • Un accès Internet est utile.

Création d’une machine virtuelle dans VMware Fusion à l’aide du fichier ISO Ubuntu :

  1. Dans VMware Fusion, sélectionnez New Virtual Machine….
  2. Cliquez sur File et le bouton new
Comment insérer une image ubuntu dans vmware
comment insérer une image ubuntu dans vmware
  1. Sélectionnez votre image Ubuntu en cliquant dans la case entourée en rouge ci-dessus.

Vous aurez l’image ci-dessous et cliquez sur continue

  1. Remplissez les cases de la figure ci-dessous:

  • Display Name est le nom de votre login
  • Account Name est le nom d’utilisateur
  • Password est le mot de passe.

Après cliquez sur continue

  1. Si vous voulez, cliquer sur customize settings pour changer l’emplacement de votre image et aussi le nom du fichier image. Nous allons le faire dans le point suivant.

resumé de paramètres de configuration ubuntu dans vmware

  1. Après modification du nouvel emplacement et du nouveau nom du fichier image qui sera aussi le nom de la machine virtuelle DMN01, cliquez sur save.
  1. La figure ci-dessous va vous permettre de modifier la mémoire allouée et aussi la taille d’espace disque attribué à la machine virtuelle. Pour notre cas, nous allons prendre 2 GB de mémoire en cliquant sur le point 1 et 8 GB d’espace disque en cliquant sur le point 2.
Modification de la mémoire dans vmware
Modification de la mémoire dans vmware
  1. Après ces modifications, cliquez sur l’icône Play du démarrage de la machine virtuelle pour démarrer l’installation de Ubuntu.
Démarrage de la machine virtuelle
Démarrage de la machine virtuelle
  1. Regarder la machine virtuelle installée les fichiers nécessaires.
  2. Lorsque vous y êtes invité, Entrez le mot de passe, par exemple ubuntu.
  3. Ouvrir une fenêtre terminale et exécuter la commande :
sudo apt install -y linux-headers-$(uname -r) build-essential dkms
  1. Installer VirtualBox Guest Additions sur ubuntu

Méthode 1 : Installer VirtualBox Guest Additions sur ubuntu avec l’image ISO :

Cliquer sur devices situer sur la barre de VirtualBox VM et choisir insert

Guest additions CD image…

Attendre la fin de l’installation

Méthode 2 : Avec les outils packages de VMware disponible pour Ubuntu :

sudo apt-get -y update
sudo apt-get install -y open-vm-tools

Si vous êtes en train d’utiliser Ubuntu 18.04 desktop, installez aussi open-vm-tools-desktop :

sudo apt-get install -y open-vm-tools-desktop
  1. Redémarrer la machine virtuelle
  2. Exécutez la commande peut être utilisé pour interroger et modifier le nom d’hôte du système et les paramètres associés :
    hostnamectl

  3. Exécutez la commande ci-dessous pour voir si les outils linux guest sont démarrés :
    systemctl status open-vm-tools.service
open vm tools service status
open vm tools service status


Partage de Dossiers

Avant de pouvoir activer le partage des dossiers sur la machine hôte, assurez-vous d’avoir installé le logiciel VMware tools sur la machine invitée ou guest.

  1. Exécutez la commande:
    sudo mount -t fuse.vmhgfs-fuse .host:/ /mnt/hgfs -o allow_other
  2. Pour rendre le point de montage /mnt/hgfs globalement persistant, ajoutez la ligne ci-dessous dans le fichier système /etc/fstab en tant que root:
.host:/ /mnt/hgfs fuse.vmhgfs-fuse allow_other 0 0
  1. Lorsque la machine invitée Ubuntu est activée, cliquez sur DevicesVirtual Machine > Sharing > Sharing Settings … 
Partage de dossier dans vmware
Partage de dossier dans vmware
Activation de partage de dossiers dans vmware
Activation de partage de dossiers dans vmware
Choix du répertoire à partager
Choix du répertoire à partager
  1. Cliquez sur Add
Ajout du dossier à partager
Ajout du dossier à partager
  1. Cliquez sur Sharing Settings et cochez la case qui est devant Enable Shared Folder ensuite cliquez sur le signe + en bas de la boite de dialogue à gauche pour choisir le dossier à partager.
Ajout du dossier à partager
Ajout du dossier à partager
  1. Maintenant, Clic droit de la souris sur le bureau Ubuntu et choisir Open terminal ou Ouvrir terminal.

cd /mnt/hgfs

vérification du dossier partagé dans ubuntu
vérification du dossier partagé dans ubuntu
  1. Vous avez sur le bureau le dossier partagé Downloads, en cliquant sur ce dernier, vous allez voir tous les dossiers dans ce répertoire.
Vérification du dossier partagé dans ubuntu
Vérification du dossier partagé dans ubuntu

Vous pouvez maintenant transférer des fichiers entre la machine invitée Ubuntu et la machine hôte.
Bien que le système de dossier partagé dans VMware soit une fonctionnalité intéressante, l’utilisation directe du dossier partagé VMware pour les données par contre son utilisation peut réduire considérablement les performances par rapport à un système natif (Ubuntu) ou un système natif VMware.

Conditions préalables pour l’installation de Cassandra

Une fois Ubuntu installé avec succès sur VMware Fusion, nous allons installer les outils nécessaires qui nous permettrons d’avoir une image de Machine virtuelle afin d’installer Cassandra.



Installer l’éditeur de texte vim :

  1. Ouvrir une fenêtre Terminale en cliquant sur l’icône Activities (en haut à gauche) et taper ter ensuite sélectionner l’application Terminal.
  • A l’invite de commande, Entrez la commande :
sudo apt-get install  vim
  1. Entrez le mot de passe sudo de ubuntu à l’invite de commande.
  • Entrez Y à l’invite de commande.



Installer curl (pour référencer des URLs sur la ligne de commande) :

  1. A l’invite de commande, Entrez la commande ci-dessous pour installer curl :
sudo apt-get install -y curl



Télécharger et installer Java Oracle JDK :


Pour permettre Cassandra de fonctionner (Oracle JRE or JDK requis), et pouvoir créer des applications Java :

  1. Dans la machine virtuelle, ouvrir un navigateur (icône Firefox, à gauche) and naviguer à http://www.oracle.com/technetwork/java/javase/downloads
  2. Cliquer sur le bouton Download au numéro 2 pour JDK 8 après avoir choisi la version numéro 1.
Téléchargement de java JDK 8
Téléchargement de java JDK 8
  1. Sélectionner le bouton radio Accept License Agreement.Pour Linux x64, cliquer le lien jdk-8u231-linux-x64.tar.gz, pour télécharger le fichier archive.
Choix du java JDK 8
Choix du java JDK 8
  1. Sélectionner le bouton radio Save File.
  1. Cliquer OK, pour télécharger l’archive vers le répertoire Downloads.
  1. Dans la fenêtre du terminal, Entrez cd Downloads pour naviguer vers le répertoire Downloads.
  1. Entrez ls, pour voir que l’archive JDK est là.
  1. Entrez la commande sudo mkdir -p /usr/local/java pour créer un répertoire pour JDK.
  1. Entrez la commande sudo mv jdk-8u231-linux-x64.tar.gz /usr/local/java pour déplacer l’archive vers le répertoire de java.
  1. Entrez la commande cd /usr/local/java pour naviguer vers le répertoire de java.
  1. Entrez ls pour voir le fichier archive.
  1. Entrez la commande pour détarer l’archive.
sudo tar zxvf jdk-8u231-linux-x64.tar.gz
  1. Entrez ls pour voir le répertoire des fichiers détaré :
  2. Entrez ls jdk1.8.0_231 pour voir le sous répertoire de jre (pour voir que JRE est inclus avec JDK).
  3. Entrez la commande :

Attention : Merci de bien sélectionner tout le chemin ci-dessous jusqu’au chiffre 1.

sudo update-alternatives --install "/usr/bin/java" "java" "/usr/local/java/jdk1.8.0_231/bin/java" 1

Afin que Ubuntu connaisse le nouveau java runtime, Entrez la commande :

sudo update-alternatives --config java

Si vous obtenez le message ci-dessous, ce qui signifie que vous venez d’installer une seule version de java.

Sinon, vous aurez, par exemple ceci :
Il ya deux choix pour java alternatif (fournissant dans /usr/bin/java).

Selection    Path                            Priority   Status
---------------------------------------------------------------
0          /usr/local/java/jdk1.7.0_55/bin/java  1  auto mode
* 1        /usr/local/java/jdk1.7.0_55/bin/java  1 manual mode
2          /usr/local/java/jdk1.8.0_231/bin/java 1 manual mode

Appuyer sur entrée pour conserver le choix actuel [*], ou sélectionner un numéro, dans notre cas s’est : 2

update-alternatives: using /usr/local/java/jdk1.8.0_231 /bin/java to provide /usr/bin/java (java) in manual mode.

Entrez java -version pour vérifier qu’Oracle jre est utilisé comme runtime par défaut.

  1. Entrez la commande ci-dessous:
    Attention : Merci de bien sélectionner tout le chemin ci-dessous jusqu’au chiffre 1.
    sudo update-alternatives --install "/usr/bin/javac" "javac" "/usr/local/java/jdk1.8.0_231/bin/javac" 1

 

  1. Si vous obtenez le message ci-dessous, ce qui signifie que vous venez d’installer une nouvelle et une seule version de javac :

Sinon, vous allez exécuter le point 43 afin que Ubuntu connaisse le nouveau compilateur java.

Entrez la commande

sudo update-alternatives --config javac

Il ya deux choix pour alternatif javac (fournissant par /usr/bin/javac).

Selection    Path                      Priority            Status
-----------------------------------------------------------------------
* 0         /usr/local/java/jdk1.7.0_55/bin/javac   1      auto mode
1           /usr/local/java/jdk1.7.0_55/bin/javac   1      manual mode
2           /usr/local/java/jdk1.8.0_231/bin/javac  1      manual mode

Appuyer sur entrée pour conserver le choix actuel [*], ou sélectionner un numéro, dans notre cas s’est :2

Entrez javac -version to check that Oracle JDK is being used as the default compiler.

javac 1.8.0_231

  1. Modifier JAVA_HOME and JDK_HOME dans le fichier the java.sh pour que java -version et javac -version fassent toujours référence à Oracle JRE et JDK même après un redémarrage :
  2. A l’invite de commande, Entrez la commande :
sudo vim /etc/profile.d/java.sh
  1. Presser i (insert), pour éditer le fichier.
  • Insérer la ligne ci-dessous :
    export JDK_HOME=/usr/local/java/jdk1.8.0_231
  1. Presser sur la toucher du clavier Enter pour créer une nouvelle ligne.Insérer la ligne suivante:
    export JAVA_HOME=/usr/local/java/jdk1.8.0_231
  1. Presser sur la touche du clavier Esc and ensuite Entrez pour sauvegarder le fichier et cliquez quit
  2. Revenir à l’invite de commande, Entrez la commande
         sudo chmod +x /etc/profile.d/java.sh

pour changer les permissions pour le fichier java.sh, afin qu’il puisse être exécuté

  1. Entrez la commande source /etc/profile.d/java.sh pour exécuter le fichier.
  2. Entrez la commande echo $JAVA_HOME pour voir que la variable JAVA_HOME a été bien fixée dans l’emplacement Oracle JDK.
  3. Fermer toutes les fenêtres dans la machine virtuelle et pour redémarrer la machine virtuelle comme nous l’avons vu au lors de l’installation de Ubuntu.
  4. Attendre que la machine virtuelle redémarre.
  5. Lorsque vous êtes invité à vous connecter, Entrez ubuntu comme mot de passe dans notre cas.
  6. Ouvrir une fenêtre terminale.
  7. Entrez java -version pour voir qu’il est toujours en place.
  8. Entrez javac -version pour voir qu’il est toujours en place.

Installer Apache Maven:

Un outil de création de logiciel qui gère les dépendances (éventuellement utilisé lors de la création d’une application Java utilisant le driver DataStax Java pour communiquer avec un cluster Cassandra).

Notez bien : vous pouvez ne pas l’installer si vous ne voulez pas utiliser une application java.

  1. A l’invite de commande, Entrez la commande
sudo apt-get install maven2
  1. Lorsqu’on vous demande le mot de passe sudo, Entrez ubuntu comme mot de passe dans notre cas.
  2. Entrez Y à invite.
  3. Attendre installation de Maven.
  • Si vous recevez cette erreur E:Package ‘maven2’ has no installation candidate, taper:
sudo apt-get update
sudo apt-get install maven2

Si vous êtes en train de recevoir la même erreur E:Package ‘maven2’ has no installation candidate, suivre les étapes ci-dessous:

  1. Entrez la commande:
    mvn -version

    pour voir si Maven est installé.si oui, vous pouvez voir les résultats ci-dessous :

Apache Maven 3.6.0
Maven home: /usr/share/maven
Java version: 11.0.4, vendor: Ubuntu, runtime: 
/usr/lib/jvm/java-11-openjdk- amd64
Default locale: en_US, platform encoding: UTF-8
OS name: "linux", version: "5.0.0-27-generic", arch: "amd64", family: "unix"
  1. Tapez la commande: java -version pour voir le runtime java par défaut.
    Remarquez que l’installation de Maven a modifié le runtime java par défaut en OpenJDK.
  1. Entrez la commande ci-dessous pour changer le runtime java par:
sudo update-alternatives --config java
  1. Entrez 2, pour sélectionner le runtime java Oracle (installé à /usr/local/java/jdk1.8.0_231 /bin/java dans notre cas).
  1. Entrez la commande ci-dessous pour voir que le runtime par défaut a été fixé.
java -version
  1. Entrez la commande ci-dessous pour supprimer OpenJDK de la machine.
sudo apt-get remove openjdk*
  1. Entrez Y à l’invite de commande.

Installez Eclipse:

Un environnement de développement couramment utilisé pour créer des applications java.

Notez bien : vous pouvez ne pas l’installer si vous ne voulez pas utiliser une application java.

  1. A l’intérieur de la machine virtuelle, ouvrez un navigateur web et navigué sur le lien https://www.eclipse.org/downloads/packages/.
Téléchargement d'eclipse
Téléchargement d’eclipse
  1. A droite de Eclipse IDE pour les développeurs java EE, cliquez sur le lien Linux 64 bits.
  2. Cliquez sur la flèche verte de téléchargement, sélectionnez le bouton radio Enregistrer le fichier, puis sur le bouton OK pour télécharger le fichier archive Eclipse dans le répertoire Downloads par défaut.
  3. Regardé l’icône d’état dans le coin supérieur droit, attendre que le téléchargement de l’archive Eclipse soit terminé.
  4. Dans la fenêtre du terminal, Entrez cd ~/Downloads pour naviguer vers le répertoire Downloads.
  5. Entrez ls pour voir que l’archive Eclipse est là.
  6. Entrez cd pour naviguer vers le répertoire home par défaut (cd /home/DMN01).
  7. Entrez la commande ci-dessous afin de déplacer l’archive Eclipse vers le répertoire home par défaut.
    sudo mv ~/Downloads/eclipse-jee-2019-06-R-linux-gtk-x86_64.tar.gz   .
  1. Entrez la commande ci-dessous :
    tar xvf eclipse-jee-2019-06-R-linux-gtk-x86_64.tar.gz

    (et appuyez sur la touche Tab, pour compléter automatiquement) pour détarer l’archive.

  2. Entrez cd eclipse, pour naviguer vers le répertoire eclipse.
  3. Entrez ./eclipse, pour démarrer application Eclipse.
  4. Dans la fenêtre Workspace launcher, cliquez sur OK pour accepter le répertoire par défaut de l’espace de travail.
  5. Cliquez sur le X dans l’onglet de Bienvenue pour fermer la fenêtre de bienvenue.
eclipse java IDE
eclipse-java-IDE

Installer Apache Tomcat :

Un serveur web and le container servlet, dans Eclipse :

Notez bien : vous pouvez ne pas l’installer si vous ne voulez pas utiliser une application java.

  1. Toujours dans Eclipse, sélectionner Fichier – Nouveau – Dynamic Web Project.
  2. Pour le nom du projet, entrez temporaire.
  3. Dans la section runtime target, cliquez sur le bouton New runtime ….
  4. Dans la liste des versions, sélectionné Apache Tomcat v7.0.
  5. Sélectionnez la case à cocher Créer un nouveau serveur local.
  6. Cliquez suivant.
  7. Dans la section du répertoire d’installation de Tomcat, cliquez sur le téléchargement et sur le bouton installation…
  8. Sélectionnez le bouton radio I accept the terms of the license agreement et cliquez sur Finir.
  9. Sélectionnez le dossier DMN01 (sur le côté gauche) et cliquez OK.
  10. Notez que le bouton Finira été éteint jusqu’à ce que Tomcat ait terminé l’installation.
  11. Après que le bouton Terminer est devenu disponible, sélectionnez-le.
  12. Cliquez sur le bouton Annuler (Pour sortir de l’assistant de projet).
  13. Dans le panneau de gauche, remarquez le dossier Servers avec Tomcat v7.0 Server à l’intérieur.
  14. Fermez Eclipse.

Téléchargez l’archive Apache Cassandra dans la machine virtuelle :

  1. Dans la machine virtuelle, dans la fenêtre du navigateur web, cliquer sur http://cassandra.apache.org
  2. Cliquez sur le lien des options de téléchargement (Download), allez jusqu’à la page de téléchargement (download).
  3. Cliquez sur le lien apache-cassandra-3.11.5-bin.tar.gz.
  4. Remarquez la liste des sites miroirs.
  5. Cliquez sur le premier lien, utiliser le serveur de téléchargement suggéré.
  6. Laissez le bouton radio Enregistrer le fichier sélectionné et cliquez sur OK

Ou bien par la commande :

cd ~/Downloads;
wget http://mirror.reverse.net/pub/apache/cassandra/3.11.5/apache-cassandra-3.11.5-bin.tar.gz

(Puisque nous connaissons la version de Cassandra que nous voulons télécharger)

  1. Dans une fenêtre Terminale, Entrez la commande: ls ~/Downloads pour voir que l’archive a été téléchargé.

 

Téléchargez Python 2.7.16 dans la machine virtuelle :

  1. Dans la machine virtuelle, dans la fenêtre du navigateur web, cliquez sur le lien https://www.python.org/downloads/release/python-2717/
  2. Cliquez sur le point numéro 2 ci-dessous :
Téléchargement de python
Téléchargement de python
  1. Dans la fenêtre Terminal, Entrez la commande cd ~/Downloads pour appeler jusqu’au répertoire Downloads de la machine virtuelle.
  2. Entrez ls pour voir que Python-2.7.17.tgz est là.
  3. Entrez cd pour aller jusqu’au répertoire /usr/lib/ directory (cd /usr/lib/ ).
  4. Entrez la commande pour déplacer l’archive Python-7.16 dans le répertoire  /usr/lib/:
    sudo mv ~/Downloads/Python-2.7.17.tgz .
  5. Entrez la commande pour changer le propriétaire:
    sudo chown -R root.root Python-2.7.17.tgz
    sudo tar xvf Python-2.7.17.tgz
  6. Entrez les commandes ci-dessous :
sudo apt-get install -y libreadline-gplv2-dev libncursesw5-dev
sudo apt-get install -y libssl-dev libsqlite3-dev tk-dev 
sudo apt-get install -y libgdbm-dev libc6-dev libbz2-dev 
sudo apt-get install -y build-essential
  1. Entrez les commandes :
cd Python-2.7.17 ; sudo apt install -y yum ;
sudo ./configure --with-ssl=openssl ; sudo make altinstall

 

Copiez le dossier des fichiers de travail dans le bureau (desktop) de la machine virtuelle :

   Notez bien : Ne pas le faire

  1. Copiez le dossier des fichiers de travail dans le bureau (desktop) de la machine

 Activer ssh sur la Machine Virtuelle Ubuntu

  1. Installer le package openssh-server en tapant la commande via le terminal :
sudo apt install -y openssh-server
  1. Une fois l’installation terminée, le service SSH démarrera automatiquement. Pour vérifier que l’installation a réussi et que le service SSH est en cours d’exécution, tapez la commande suivante qui imprimera l’état du serveur SSH :
sudo systemctl status ssh

Vous devriez voir quelque chose comme Actif : active (running) ou actif (en cours   
   d’exécution) :
 

  1. Ubuntu est livré avec un outil de configuration de firewall appelé UFW. Si le firewall est activé sur votre système, veillez à ouvrir le port SSH :
sudo ufw allow ssh

Maintenant que SSH est installé et en cours d’exécution sur votre système Ubuntu, vous pouvez vous y connecter via SSH à partir de n’importe quel ordinateur distant. Les clients Linux et macOS ont des clients SSH installés par défaut. Si vous souhaitez vous connecter à partir d’une machine Windows, vous pouvez utiliser un client SSH tel que PuTTY.

Installation du driver Python Cassandra

Ce driver fonctionne exclusivement avec Cassandra Query Language v3 (CQL3) et avec Cassandra 2.1 ou supérieur. Il prend en charge Python 2.7, 3.4, 3.5, 3.6 et 3.7.

  1. Installation du driver avec get-pip.py.
  2. cd /home/dmnbigdata/Downloads
  3. Téléchargez get-pip.py en exécutant la commande :
sudo curl https://bootstrap.pypa.io/get-pip.py -o get-pip.py 
  1. Ensuite exécuter la commande suivante :
sudo python get-pip.py

Installation du client driver Python via pip

  1. L’outil pip est suggéré pour l’installation des packages. Il gérera l’installation de toutes les dépendances Python pour le driver python pour Cassandra. Pour installer le driver, exécuter la commande :
sudo pip install cassandra-driver
  1. Pour accélérer l’installation
sudo CASS_DRIVER_BUILD_CONCURRENCY=8 pip install cassandra-driver
  1. Vérification de l’installation
python  -c 'import cassandra; print cassandra.__version__'

  1. (Facultatif) Support Compression

Pour le support lz4, exécutez la commande :

 sudo pip install lz4

Pour le support snappy, exécutez la commande :

sudo apt-get install -y python-snappy
  1. (Facultatif) Non-dépendances de Python C Extensions :

Par défaut, un certain nombre d’extensions sont compilées, offrant un hachage de token-aware plus rapide pour le routage prenant en charge les tocken range avec l’algorithme Murmur3Partitioner, l’intégration de la boucle d’événement libev et les extensions optimisées pour Cython.
Lors de l’installation manuelle via setup.py, vous pouvez désactiver les deux avec l’option –no-extensions, ou les désactiver sélectivement avec –no-murmur3, –no-libev ou –no-cython.
Pour compiler les extensions, assurez-vous que GCC et les en-têtes Python sont disponibles.

  1. Exécutez la commande suivante :
sudo apt-get install -y gcc python-dev
  1. libev support
sudo apt-get install libev4 libev-dev

Choix des paramètres de production pour un serveur Linux

    1. Désactiver le paramètre zone_reclaim_mode sur les systèmes NUMA

Pour éviter d’éventuels problèmes de performances

sudo sh -c "echo 0 > /proc/sys/vm/zone_reclaim_mode"

 

  1. TCP Settings

Mettre les valeurs des paramètres TCP en éditant le fichier /etc/sysctl.conf :

net.core.rmem_max      = 16777216
net.core.wmem_max      = 16777216
net.core.rmem_default  = 16777216
net.core.wmem_default  = 16777216
net.core.optmem_max    = 40960
net.ipv4.tcp_rmem      = 4096 87380 16777216
net.ipv4.tcp_wmem      = 4096 65536 16777216

Après il faut redémarrer le server pour que les paramètres soient pris en compte.

  1. Limites des ressources utilisateur

Vous devez définir les limites suivantes sur diverses ressources utilisateur dans le fichier /etc/security/limits.conf :

dmnbigdata  - memlock unlimited
dmnbigdata  - nofile 100000
dmnbigdata  - nproc 32768
dmnbigdata  - as unlimited
vm.max_map_count = 1048575
  1. Les paramètres de sécurité PAM

Pour de nombreuses versions de Linux, vous devez activer le module pam_limits.so. Pour ce faire, décommettez la ligne suivante dans le fichier /etc/pam.d/su.

session required pam_limits.so
  1. Désactivation de Swap

Pour éviter une latence élevée due à l’échange dans des conditions de faible mémoire disponible, vous devez désactiver entièrement l’échange.

sudo swapoff –all  ou sudo swapoff -a

Pour que cette modification survive à un redémarrage, vous devez également supprimer les entrées liées au fichier d’échange du fichier /etc/fstab.

  1. Fixer les limites

 Limitez les ressources de cluster que les utilisateurs peuvent utiliser en définissant des limites de shell.

Ajoutez les lignes suivantes dans le fichier /etc/security/limits.conf :

soft nofile 32768
hard nofile 32768
hard nproc  32768
soft nproc  32768
  1. Fixer le paramètre Java Hugepages

Par défaut, dans la plupart des nouvelles distributions Linux, la fonctionnalité de pages géantes transparentes est activée, ce qui signifie que lors de la gestion de pages géantes transparentes, le noyau alloue de la mémoire en blocs de 2 Mo chacun, plutôt qu’en 4K. Parfois, lorsqu’il s’agit d’applications qui allouent de la mémoire dans des pages de taille 4K, les performances du serveur prennent un coup lorsque le noyau a besoin de défragmenter les grandes pages de 2 Mo, qui sont fragmentées par de nombreuses petites pages 4K.

Vous pouvez éviter la perte de performances due à la défragmentation en désactivant la défragmentation pour les pages immenses, comme illustré ici :

sudo echo never | sudo tee /sys/kernel/mm/transparent_hugepage/defrag

Installation de PDSH

Comme vous allez gérer des clusters multi-nœuds, c’est une bonne idée d’acquérir un outil qui peut vous aider à exécuter simultanément des commandes ou à envoyer des fichiers à plusieurs nœuds.

  1. Vous pouvez installer pdsh de la manière suivante :
sudo apt-get update -y;sudo apt-get install -y pdsh
  1. Voici un exemple qui montre comment vérifier la date sur tous les nœuds d’un cluster, en exécutant une seule commande à partir de n’importe quel nœud du cluster :
pdsh –w "all_nodes" date

Arrêtez et exportez la machine virtuelle en format OVF :

Pour plus d’information pour l’export ou l’import d’une machine virtuelle, veuillez lire le lien suivant : https://kb.vmware.com/s/article/2053864

  1. Fermez toutes les fenêtres ouvertes dans la machine virtuelle.
  2. Sélectionnez Virtual Machine – Shut Down.
  3. Cliquez sur le bouton Shut Down.
  4. Fermez la fenêtre de la machine virtuelle.
  5. Sélectionnez VMware Fusion – Quit VMware Fusion.
  6. Allez jusqu’au répertoire de l’outil vmware ovf
cd /Applications/"VMware Fusion.app"/Contents/Library/"VMware OVF Tool"
  1. Exécutez la commande ci-dessous pour exporter la machine virtuelle en format ovf :

Attention: Merci de bien sélectionner tout le chemin ci-dessous jusqu’au mot DMN01.ovf

./ovftool /Users/dmngaya/"Virtual Machines.localized"/DMN01/DMN01.vmwarevm/DMN01.vmx /Users/dmngaya/"Virtual Machines.localized"/DMN01/DMN01.ovf



CONCLUSION :
Fin de l’installation la machine virtuelle DMN01 sur Ubuntu 18.04.3 LTS et aussi de certains pré requis pour installer Apache Cassandra. Vous pouvez télécharger l’image de cette machine virtuelle en format ovf à partir de :
https://drive.google.com/open?id=1MZ1ilbZk-Sy7uNpSPSisrkswOiAiBUZd

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier